Spécialiste des formations
en alimentation et productions animales

Journée Matières Premières : incidence du réchauffement climatique sur les marchés

Publié le 13 février 2020

Partager

Madame, Monsieur

De nombreuses inquiétudes s’élèvent à propos des effets du réchauffement climatiques sur la future disponibilité des matières premières et les équilibres des marchés. Ce sujet a été au cœur de la Journée Matières Premières organisée par l’AFTAA à Paris le 30 janvier dernier.

Nathalie de Noblet-Ducoudré, directrice de recherches (1) , a tout d’abord partagé un double constat : le ¼ des terres émergées et utilisées par l’homme sont dégradées ; le ¼ de la production est gaspillé. « Il existe un important potentiel de préservation de nos terres ». Ces terres subissent aussi le réchauffement climatique, qui se traduit par des canicules de plus forte intensité et de plus longue durée, ainsi que par l’extension de la sécheresse dans les régions méditerranéennes.

Cette évolution a un impact certain sur les cultures et les marchés. Ainsi, Michel Portier, Agritel, constate que « la Russie et l’Ukraine sont les premiers gagnants, avec des surfaces en blé d’hiver qui sont aujourd’hui plus importantes que celles de blé de printemps ». Or les rendements sont presque trois fois supérieurs. « L’ensemble des filières devront revoir profondément leurs pratiques et introduire de la complexité au niveau de l’assolement, entre autres », affirme François Luguenot, analyste de marché.

 

Pour visionner le reportage de la journée.

 

La Journée Matières Premières s’est conclue sur de nombreux échanges entre les conférenciers et les professionnels présents. Cette session illustre la mission et la volonté de l’AFTAA « de transmettre le savoir, générer le progrès et faciliter l’innovation ».

Devenez adhérent de l’AFTAA pour participez aux prochaines sessions et les revivre par la suite en podcast sur le site de l’association.

Bien amicalement,

Philippe Cazes, président de l’AFTAA,

 

(1) au laboratoire des sciences du climat et de l’environnement, unité mixte CEA-CNRS-UVSQ, Université Paris-Saclay

 

Rappel du programme de la JMP 2020 :

Le climat s’invite sur le marché des commodities.
Michel PORTIER, Directeur général d’AGRITEL

Le marché des céréales – L’impact des changements climatiques

François LUGUENOT, Expert des marchés de matières premières agricoles

 Changements climatiques : quels impacts pour notre agriculture ?

Nathalie de Noblet-Ducoudré,dDirectrice de recherche au CEA, au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement

Co-coordinatrice du laboratoire d’excellence BASC (Biodiversité, Agrosystèmes, Société, Climat)

Membre correspondant de l’Académie d’Agriculture de France

Le marché des déshydratés – comment les évolutions des consommations et du climat influent sur les bilans.

Pierre Begoc, Directeur Général DESIALIS

Quel avenir pour les sons et remoulages ?

Flavie SOUPLY, Responsable Affaires réglementaires, Association Nationale de la Meunerie Française

Durabilité des matières premières : quelles attentes sociétales ?

Clément TOSTIVINT, Responsable Développement durable Groupe | Groupe Avril

 

Partager

justo Sed id, elit. quis, elementum amet, risus.