Spécialiste des formations
en alimentation et productions animales
25
Octobre
Laboratoire 2. De l’incertitude du passé aux nouvelles analyses du futur. Du neuf en qualité !
Compte rendu

Quoi de neuf en qualité ?

 

Pour la seconde année consécutive, l’Aftaa a organisé une session sur la qualité des aliments pour animaux et leurs analyses. La journée du 25 octobre 2018 était plus spécifiquement tournée sur les questions d’échantillonnage et les nouveautés telles que la nouvelle version des recommandations de Qualimat, le socle non OGM d’Oqualim et les nouveaux usages du NIR.

 

  • Fabrice Putier (Directeur de Tecaliman) a rappelé l’importance de la notion d’incertitude et ses conséquences sur l’échantillonnage. « Toutes les particules d’un lot doivent avoir la même chance d’être prélevées » résume-t-il. Le processusd’échantillon est un chemin semé d’erreurs qu’il convient de minimiser. Il existe notamment une erreur fondamentale en deçà de laquelle on ne peut aller. Pour la diminuer il faut donc réduire la taille des particules ou augmenter la taille de l’échantillon. A son arrivée au laboratoire, l’échantillon sera préparé en fonction de l’analyse à venir.

 

  • Mais, « attention dit Christophe Ferey (directeur d’Arteris), le laboratoire n’est pas responsable de la qualité de la prise d’échantillon initial. A nous ensuite de vous rendre le meilleur résultat possible». Il conseille également aux fabricants d’aliments de vérifier que leurs labos connaissent bien les matrices sur lesquelles ils leur demandent de réaliser des analyses.

 

  • Christophe Genouel (directeur du Laboratoire 35, Service commun des laboratoires) rappelle que l’échantillonnage réalisé par les contrôleurs répond à des instructions strictes. Les inspecteurs remettent un procès verbal d’échantillonnage. Il note également plusieurs évolution cette année pour le Règlement 767/2009: d’une part sur les tolérances globales des constituants analytiques, d’autre part sur l’étiquetage des additifs.

 

  • Vincent Lemoine (vice président) a également détaillé les évolutions chez Qualimat avec le protocole Qualimat Alerte (mise à jour des notices techniques relatives à l’échantillonnage et à l’humidité, création de nouvelles fiches pratiques, lancement des fiches Expertise).

 

  • Sébastien Tauty (Coop de France nutrition animale) et Blandine Markwitz (Snia) illustrent une autre action collective, Oqualim et les démarches non OGM (STNO, guide technique analyses OGM, plan mutualisé OGM d’Oqualim).

 

  • Patrick Hogrel (Cargill) a conclu la journée avec la présentation du NIR et ses nouvelles applications, que ce soit dans l’usine directement pour la conduite du process, ou comme nouvelle opportunité pour l’analyse de produits humides (fourrages ou bouses par exemple) directement en élevage.

 


Christophe Ferey
Christophe Genouel
Patrick Hogrel
commodo consequat. venenatis, leo. non accumsan ut luctus