Spécialiste des formations
en alimentation et productions animales

Journée Vaches laitières. 23 Novembre 2017

23 novembre 2017

AgroParistech - 16 rue Claude Bernard - Paris

Valérie Moisan et Roland Sachot

Bilan de la journée.

Avec plus d’une centaine de participants dans le grand amphithéâtre d’AgroParisTech, la journée vaches laitières a connu un nouveau succès cette année. Elle était organisée, sur la suggestion des participants des sessions précédentes, en deux grandes sections : un point technique le matin et une section économique l’après midi.

Du côté économique, Nicolas Jobin (Québec) a montré le fonctionnement du système protégé de garantie de prix par la maîtrise de l’offre laitière au Canada. Il a détaillé avec une grande précision la mécanique de cette maîtrise de l’offre et pointé les exigences qui restent fortes d’une maîtrise par le producteur de sa stratégie d’investissements. Quant à Vincent Chatellier (Inra), il a conduit une réflexion très approfondie sur le secteur laitier français face à la concurrence européenne et mondiale. Il a conclu en montrant que les producteurs français peuvent rester optimistes même sans ignorer, évidemment, les défis à relever, car le monde a soif de lait et faim de produits laitiers.

Présentation de Philippe Faverdin

Philippe Faverdin

Philippe Faverdin (Inra) a présenté Systali et la manière dont ce nouveau système alimentaire pour les ruminants va se mettre concrètement en place dans les mois à venir. Sans effacer les principes des UF, des PDI et des UE, il propose en effet une révision en profondeur des systèmes de rationnement, en proposant un nouvel indicateur, BalProRu (balance protéique dans le rumen), et surtout une prise en compte des interactions entre les différentes fractions de la ration (concentrés et fourrages).  L’abreuvement est un autre facteur clé de la réussite de l’élevage comme l’explique Jean-Luc Ménard (Idele). Les principes d’accessibilité, de quantité et de qualité de l’eau sont connus mais il existe encore de larges marges de progrès sur le terrain. C’est également le cas pour l’élevage des génisses entre 0 et 6 mois. Julien Jurquet (Idele) montre combien cette phase est essentielle dans la préparation de la carrière de la future VL.

eleifend id sit justo et, leo odio efficitur. dapibus